Exposants 2019

plus de 50 libraires

Librairie Pierre Calvet

12, rue des Châteaux – 39700 Falletans – +33 633 519 528  – www.pierre-calvet.fr


 

  1. Rare minuscule almanach anti-esclavagiste. Les idées révolutionnaires, filles du Siècle des Lumières, dans un écrin qui évoque la délicatesse de la cour à Versailles. Paul et Virginie. Paris, Janet, sans date [1792]. « Poucet » (23 x 16 mm) de 64 pp. 8 gravures à pleine page. Maroquin rouge de l’époque orné de roulettes, filets et  petits fers dorés, tranches dorées.
  2. Magnifique et émouvant poème élégiaque de Hugo sur le temps et la mort. Victor HugoL’Horloge. 4 premières strophes autographes [sur 6], sans lieu ni date [1859]. Recto seul sur une grande bande de papier bleu filigrané (15,5 x 42 cm).
  3. Violente satire contre les médecins de la fin de la restauration, dans l’esprit de La Mettrie, le dernier chant fustigeant les mœurs dépravées de son époque. [Antoine-Joseph-François Robert]. Tableau des bigarrures médicales et autres, ou Coup-d’œil sur le charlatanisme, poème satirique, accompagné de notes et suivi de commentaires ou annotations analogues au sujet. Par Decourtel notaire breton. Sans lieu ni date [1829-1831]. Manuscrit autographe inédit. In-folio de 211 pp. Récente reliure muette en plein vélin à recouvrement ivoire. « Car le moyen d’atteindre au vice radical / Est d’arracher le masque au monde médical ». Remarquable poème inédit de 2 566 alexandrins en quatre chants.
  4. Poignant témoignage de l’amour que portaient Alphonse de Lamartine et son épouse Marianne à la mère du poète. Alphonse de Lamartine. [La Fenêtre de la Maison Paternelle]. Poème autographe signé en partie inédit, Saint-Point, 1er novembre 1839. Elégamment enluminé originellement à l’aquarelle et rehaussé à l’or par son épouse Marianne-Élisa de Lamartine. Avec, de Marianne Elisa de Lamartine, une lettre autographe signée de [Saint-Point ?], lundi [16 novembre 1829] à « Mon Alphonse » [Lamartine] qui a ajouté de sa main « mort de ma mère 16 nov. » Elisa annonce au poète la mort de sa mère et lui relate avec beaucoup d’émotion ses derniers instants.