Sélectionner une page

Exposants

53 Librairies

Le Zograscope

5 rue de Condé – 75006 Paris – +33 6 88 77 83 66


 

En maroquin taupe historié aux inscrustations botaniques

ALLIONI (Carlo), Flora Pedemontana sive enumeratio methodica stirpium indigenarum Pedemontii, Turin, Michael Briolus, 1785

3 volumes in-folio de deux volumes de texte de I. portrait, (8), XIX, (1) 344 pages ; de II. (4), 366, XXIV et (2) pages ; et un volume d’atlas de (4), XIV, (2) pages et 92 planches ; maroquin taupe moderne avec incrustations de spécimens de feuilles et branches dans la peau du maroquin, dos lisse avec titre et tomaison en queues.

5000 euros

Bel exemplaire élégamment relié d’un maroquin moderne historié aux incrustations botaniques de cette première et monumentale flore piémontaise basée sur le système de Linné. Allioni fut le fondateur et le directeur du jardin botanique de Turin. Sa Flora Pedemontana est un ouvrage capitale de la botanique du XVIIIe siècle car il y applique de manière précoce et systématique la nouvelle et moderne nomenclature linnéen à une vaste botanique régionale. En cela, sa Flore est également importante pour la connaissance des fleurs des Alpes. L’ouvrage est illustré de 92 planches dessinées et gravées par Francesco Peyroleri, le peintre du Jardin botanique de Turin, et son fils Pietro. Intérieur propre, notons seulement quelques petits déchirures restaurées en marges et coins de quelques feuillets.

 

Rare exemplaire en maroquin Empire à grain long ayant appartenu au chimiste Antoine François Boutron-Charlard.

LAVOISIER (Antoine), Traité élémentaire de Chimie, présenté dans un ordre nouveau et d’après les découvertes modernes ; avec figures ; seconde édition, Paris, [imprimé par Boiste pour] Cuchet, 1793.

Deux tomes en un volumes in-8 de xliv, 322 pages et 2 tableaux dépliants, et de viii, 327 pages et XIII planches dépliantes, maroquin noir à grain long de l’époque, dos à nerfs orné, encadrement de roulettes dorées sur les plats, tranches dorées.

1800 euros 

Rare « seconde édition » pirate. Dans une lettre datée du 6 janvier 1793 et adressée au traducteur anglais de l’œuvre Robert Kerr, Lavoisier écrit qu’une seconde édition de son Traité a été publiée à son insu à Paris. Bien que le nom de l’éditeur Cuchet apparaisse sur les pages de titre (avec des fleurons différents de ceux de la seconde édition originale), le livre est imprimé par Boiste plutôt que par Chardon. Les différences les plus notables entre les deux éditions se situent au niveau des planches gravées : celles de l’édition pirate ne sont pas signées par Mme Lavoisier, contiennent des erreurs et varient dans leurs proportions. Dans l’ordre d’impression, il s’agit ici en réalité de la troisième édition, l’originale de 1789 ayant été suivie par une contrefaçon la même année. La seconde édition originale parut après la seconde édition pirate. Par ailleurs, il existe une autre contrefaçon imprimée par Boiste publiée en 1793. “One of the most important books in the history of chemistry which finally freed the science from its phlogiston chains and formed the starting point of its modern progress. It may be said to have done almost as much for chemistry as Newton’s ‘Principia’ did for Physics. (Zeitlinger)” (Duveen p. 340). “Lavoisier’s chemical textbook includes the unified exposition of his four most significant contributions to chemistry. There are first, the use of accurate measurements for chemical researches, such as the balance for weight distribution at every chemical change; second, researches on combustion which effectively overthrew the phlogiston theory of Stahl; third, the law of conversation of mass; and fourth, the reform of chemical nomenclature, whereby every substance was assigned a definite name based upon the elements of which it was composed. The thirteen copperplate illustrations for the Traité were drawn and engraved by Lavoisier’s wife, engraver and painter.” (Norman 1295). Bel exemplaire en maroquin noir Premier Empire. Ex libris manuscrit sur la première garde volante : « Boutron ». Il s’agit vraisemblablement du pharmacien et chimiste Antoine François Boutron-Charlard (1796-1879), avant son mariage en 1820 avec Eugénie Charlard, dont il ajouta le nom au sien à partir de cette date.

Duveen and Klickstein n°156.

 

53 Libraires exposent au Salon du livre ancien

Librairie Antoine - Le Zograscope - Librairie Godon - Librairie Eppe Frères - H Livres - Librairie Calliope - Rémi Yon - Librairie Aux Deux Éléphants - Librairie Alain Brieux - Librairie Lis Tes Ratures - Librairie Rodolphe Chamonal - Librairie intermède - Librairie Pierre-Adrien Yvinec - Bouquinerie Aurore - Librairie Elisabeth Brunet - Librairie Patrick Serouge - Alexis Lenin - Librairie Claude Buffet - Dominique Basteyns - Librairie Benelli - Jacques Baillon - Librairie des Carrés - Librairie Florence de Chastenay - Jean-François Monbrun - Librairie Le Pas Sage - Librairie Ancienne Emmanuel Fradois - Librairie Bertran - Librairie le Cosmographe - Pascal Trovero - Librairie Jean Polak - Librairie Ormara - Librairie Giard - Librairie l'Encrivore - Librairie Dimitri Kronis - Pascal Guillebaud - Bonnefoi Florence & Henri - Librairie Monsieur le Prince - Au cri de la Chouette - Bouquins 67 - Librairie Solstices - Librairie Raphaël Thomas - Librairie Gaëlle Cambon - Librairie Pierre Castagné - Le Pélican noir - Ce Pays-ci - Librairie Bombillon - Librairie Bois d'Encre - Librairie Blomet - Librairie Benoît Guilbert - Librairie l'Ours Chenu - Librairie Pierre Calvet - Librairie Chrétien - Librairie Anne Lamort - Virginie Fonlupt